Pour faire connaître un vrai cosmétique de Cléopâtre, j’ai choisi Lulu

Maud Kochanski-Lullien

Mon expérience d’auteur Lulu dépend de mon travail sur mon premier blog : www.echodecythere.com. A la suite d’une recherche sur les cosmétiques de Cléopâtre, je suis tombée sur un mémoire de maîtrise qui introduisait et commentait les fragments du Kosmètikon – ouvrage sur les cosmétiques écrit par Cléopâtre – conservés chez les médecins de l’Antiquité. Après avoir écrit un article sur les recettes de la grande reine d’Egypte, l’idée folle m’est venue de réaliser l’une d’entre elles avec ce qui était encore possible.

C’est un produit parfumé que j’ai adapté avant de le reproduire presque à l’identique. De cette aventure, j’ai fait un livre. Ce n’était pas trop difficile car j’ai une formation de chercheur en littérature. Mais quand il s’est agi de le publier, après avoir essuyé un refus d’une maison d’édition pourtant très demandeuse, et après avoir analysé ce que les éditeurs proposaient dans leurs catalogues, j’ai vite réalisé que ma recherche, aussi passionnante fût-elle, était trop marginale pour qu’un éditeur accepte de la diffuser.

Réalisez un vrai cosmétique de Cléopâtre par Maud Kochanski-Lullien publié sur Lulu.com

C’est pourquoi je me suis tournée vers Lulu – qui me semblait fournir la meilleure offre d’après de nombreux avis sur internet – et j’ai proposé mon livre sur mon blog.

Puis j’ai créé un second blog : www.lelabodecleopatre.com consacré aux cosmétiques de Cléopâtre où je partage mon savoir sur les recettes de beauté de l’Antiquité.

Je mentirais si je disais que j’ai vendu plein de livres par ce moyen, mes blogs étant mes seuls moyens de promotion. Mais au moins, j’ai l’assurance que ce ne sont pas mes proches qui achètent mon livre par affection pour moi, mais bien les lecteurs de mon blog que mes recherches intéressent sincèrement et qui ont cliqué librement pour aller voir mon livre.

Par ailleurs, j’aime la solution proposée par Lulu, que je trouve aussi saine que sereine pour l’auteur qui est complètement libre de sa démarche. Par exemple, ayant écrit sur la reine Cléopâtre, véritable usine à fantasmes même après des millénaires, j’ai pu conserver ma ligne directrice d’authenticité. Je pense – peut-être à tort – qu’un éditeur classique aurait sans doute cherché à m’imposer des illustrations dramatisées d’Egyptienne aux seins nus. Au lieu de cela, j’ai choisi une authentique pièce de monnaie à l’effigie de la grande reine, ce qui me semble plus cohérent pour proposer un véritable produit de beauté historique.

Avec Lulu, j’ai le sentiment que le manque de visibilité se compense par une intégrité que chacun peut conserver ; une valeur que je mets d’autant plus au-dessus de tout que ma démarche de proposer une authentique recette de beauté antique tout en étant crédible n’est pas une entreprise facile.


À propos de Maud Kochanski-Lullien

Diplômée en littérature, Maud Kochanski-Lullien est formée à la recherche et enseigne le français dans différentes écoles avant de créer un premier blog d’articles basés sur la beauté et illustrés de photos de la Vénus de Milo. Suite à une recherche dans un mémoire de maîtrise, elle découvre quelques recettes du Kosmétikon – ouvrage de cosmétiques attribué à Cléopâtre -. Elle reproduit un de ces cosmétiques et en fait un livre, publié sur Lulu. A partir de ses recherches sur les cosmétiques anciens, elle crée un second blog : Le labo de Cléopâtre. Elle aime toute la culture féminine même la plus frivole. Visitez la page Focus sur l’auteur de Maud Kochanski-Lullien.


Appel à tous les auteurs Lulu

Vous avez une histoire à raconteur sur la réalisation de vos rêves d’écrivain ? Vous voulez partager votre expérience et expertise d’auteur auto-édité avec d’autres auteurs ? Vous cherchez à élargir votre audience en ligne ?

Si oui, nous recherchons des auteurs comme vous pour partager votre histoire avec les lecteurs de notre blog. Envoyez par e-mail votre présentation à social_fr@lulu.com. Incluez une courte biographie (avec une photo de vous) et un lien vers vos ouvrages publiés. Nous nous occuperons du reste.

Billets de blogueurs invités : lignes directrices

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save