Search Results: ''

Search

×
×
×
×
3 results for ""
Age Verification Required
Les embruns du golfe By Guy MASAVI
Paperback: $8.84
Prints in 3-5 business days
Quand une plume danse sous les parfums de la méditerranée et puise son encre dans les garrigues, plus loin dans les Cévennes, plus haut sur les Causses et les plateaux... More > lozériens, parfois même, sur les volcans d’Auvergne. Pourtant, la mer n’est jamais loin, douce comme un baiser d’adolescents, furieuse comme une passion qui commence ou qui s’achève, suave comme le sel qu’elle abandonne l’été sur une peau brûlante et désirable. Sur ce versant méditerranéen, elle peut passer du grand bleu lisse à la houle et, de l’été à l’hiver, souffler le feu puis le froid, l’orage dévastateur ou la neige barbare. Guy MASAVI a choisi de vous parler des choses de sa vie au travers de fictions tendres, parfois érotiques si elles nous parlent d’amours, parfois houleuses et cruelles si elles content la violence des éléments ou des luttes sociales qui s’abattent sur les rivages du golfe du Lion.< Less
La branlée By Guy MASAVI
Paperback: $4.61
Prints in 3-5 business days
C’est dans le bruit des grenades, le parfum de la poudre et la fumée acre des lacrymogènes que le commissaire Bakar va se perdre. Il en tirera des coups et des bosses au doux... More > murmure des sirènes. Chasseur, mais traqué par ses propres collègues, le flic qui n’aimait pas les flics va aimer les serrer. Sûr qu’ils vendront chèrement leur peau. D’outrages en rébellions provoqués, la police fait ses choux gras de primes, c’est même à cela que l’on reconnaît ses meilleurs éléments. C’est ceux-là même que Mohamed va pourchasser de Nîmes à Marseille. Sur la trace d’un tueur de flic et d’étudiants en révolte, il y aura de quoi donner le tournis à la maison poulaga en pagaille et en état d’urgence. Une maison où l’on ne sait plus où claquer du bec. Au milieu des nuits debout un tueur veille peut-être, et sans doute lève-t-il le poing aussi… C’en est assez ! Plongez dans « La branlée » un polar qui cogne et pique les yeux comme une charge de gardes mobiles.< Less