Search Results: 'larmes artificielles'

Search

×
×
×
×
4 results for "larmes artificielles"
Sécheresse oculaire, blépharite et dysfonction des glandes de meibomius By Pierre Sekla
eBook (ePub): $3.47
Download immediately.
(1 Ratings)
J’ai décidé d’écrire ce livre après être passé moi-même par une période difficile à cause de la sécheresse oculaire.... More > Mon aventure aussi terrifiante qu’elle a pu être, m’a poussé à faire des recherches sur le sujet et à tout faire pour essayer de retrouver une vie normale. Avant d’être affecté par le syndrome de l’œil sec, je n’avais même pas conscience de l’existence de ce problème de santé et je n’aurais jamais imaginé qu’il aurait pu être aussi incommodant et parfois même, dans les formes sévères, carrément invalidant. Le but de ce livre est donc de démystifier ce qu’est la sécheresse oculaire, de la vulgariser dans un langage simple et facile à comprendre pour les non-médecins que nous sommes. De plus, je vous expliquerai quelques trucs et astuces que j’utilise encore aujourd’hui et qui m’aident à contrôler mes symptômes afin de vous témoigner qu’il y a de l’espoir pour ceux qui souffrent de cette terrible maladie.< Less
Licence IV Poétique ou L'Ivresse des Mots By Frédéric Prévost
eBook (PDF): $6.35
Download immediately.
(1 Ratings)
« L’Ivresse des Mots » Dans les rues sombres et brillantes D’une grande ville après la pluie, D’une capitale au seuil de la nuit, J’erre, de lumière... More > en lumière. Après les premiers verres, Quand la chaleur artificielle S’écoule lentement dans mes veines, Je te vois bien mieux qu’à travers mes larmes. Ces pas qui résonnent autour de moi Sont-ce les miens, sont-ce les tiens ? Ou bien ceux du passant improbable Étranger à ma douleur comme je le suis à la sienne ? De bar en bar, tant qu’il en reste, Je promène mes cafards, mon ivresse. Et lorsque le dernier patron me fout dehors, Il me reste mes vers pour m’enivrer encore.< Less
Licence IV Poétique ou L'Ivresse des Mots By Frédéric Prévost
Paperback: $12.14
Ships in 3-5 business days
(1 Ratings)
« L’Ivresse des Mots » Dans les rues sombres et brillantes D’une grande ville après la pluie, D’une capitale au seuil de la nuit, J’erre, de lumière... More > en lumière. Après les premiers verres, Quand la chaleur artificielle S’écoule lentement dans mes veines, Je te vois bien mieux qu’à travers mes larmes. Ces pas qui résonnent autour de moi Sont-ce les miens, sont-ce les tiens ? Ou bien ceux du passant improbable Étranger à ma douleur comme je le suis à la sienne ? De bar en bar, tant qu’il en reste, Je promène mes cafards, mon ivresse. Et lorsque le dernier patron me fout dehors, Il me reste mes vers pour m’enivrer encore.< Less
De moi ne reste que la voix By CARAVAGE
Paperback: $15.25
Ships in 3-5 business days
Il m'a fallu marcher des heures pour retourner à Chàraca Do Céu | J'ai traversé des quartier d'automates, de poupées de cire, de porcelaine | Des rues... More > entières, robots et pantins, avec des billes à la place des yeux | Des femmes roulées toutes pareilles | Des vieilles avec leur peau de cuir mort, tirée jusqu'à leurs oreilles éteintes | Des fillettes déjà scalpel, avec des ballons dorés en guise de poitrine | Je léchais la vraie sueur de ma chair qui pleurait sous les tombereaux de soleil | Qui suait des larmes pour les autres, là, tous les refaits, les faux, les chimie-du-pétrole, les inoxydables, les peaux artificielles | Je pinçais mes fesses plates, malaxais mes épaules tombantes | Le temps sur moi se répandait comme bénédiction, purification|< Less