Search Results: 'ouistreham'

Search

×
×
×
×
3 results for "ouistreham"
Le procès des trouble-fêtes à Lion sur Mer By Stéphane CAZARD
Hardcover: $26.08
Ships in 6-8 business days.
En 1907, pour avoir crié «A bas la calotte», les trouble-fêtes en reçoivent quelques-unes : une histoire bien singulière à Lion-sur-Mer, dans ce petit... More > village de Normandie ...< Less
1944 un jour le débarquement By jean-louis grognet
Paperback: $15.50
Ships in 3-5 business days.
Avoir 2 ans au QG du général en chef des forces ALLEMANDE EN NORMANDIE Le Général Von Kluge Des témoignages authentiques André (mon parrain et oncle)... More > canonne du Georges Leygue au large de Ouistreham Jean FFI fait bombarder la ferme ou il se trouve avec sa famille qui héberge le QG du Général Von Kluge (Feldmarechal Hans Günther von Kluge, remplaçant de Rommel en Normandie.) MJ et Lisieux sous les bombes Jean FFI sauve la Sauvagère (Orne) --- A 14 heures, évacuation d'office. La petite troupe (Jean, Simone, Philippe, Nicole,Bernard, Chantal, Jean-Louis et Alain, Mimi et Jean Deveaux et leurs huit enfants, tante Thérèse, etc.) part sur les routes, à pied. Une bétaillère transporte les plus petits et les bagages. A chaque passage d'avions sur la route, la troupe s'égaye sur les bas-côtés par crainte des mitraillages. ---< Less
1944 Un jour le débarquement By jean-louis grognet
eBook (ePub): $10.13
Download immediately.
Avoir 2 ans au QG du général en chef des forces ALLEMANDE EN NORMANDIE Le Général VON KLUGE Des témoignages authentiques André canonne du "Georges... More > Leygue" au large de Ouistreham Jean "FFI" fait bombarder la ferme ou il se trouve avec sa famille qui héberge le QG du Général "Von Kluge" Marie-Jeanne et Lisieux sous les bombes Jean "FFI" sauve la Sauvagère (Orne) --- A 14 heures, évacuation d'office. La petite troupe (Jean, Simone Philippe, Nicole,Bernard, Chantal, Jean-Louis et Alain, Mimi et Jean Deveaux et leurs huit enfants, tante Thérèse, etc.) part sur les routes, à pied. Une bétaillère transporte les plus petits et les bagages. A chaque passage d'avions sur la route, la troupe s'égayé sur les bas-côtés par crainte des mitraillages. ---< Less