Author Spotlight
Vitrine de Josée Gereys
EN ÉTRANGÈRE JE SUIS VENUE ou Du cri est né le regard By Josée Gereys
eBook (PDF): $7.60
L’auteure de Survivance nous livre ses premiers textes, témoins de sa manière d’écrire à l’heure où l’être se découvre et... More > s’ouvre à la vie et au monde. Qu’est la carte des routes par rapport aux paysages traversés ? Il en est de même de nos vies, on peut confondre surtout que certains voudraient écrire notre curriculum d’avance, tracer l’itinéraire à notre place… Déferlement des images. Le livre fonctionne comme un diaporama accompagné d’une musique née d’elle même, qui s’invente continuellement, se poursuit, se prolonge comme partie à sa propre rencontre et à laquelle il doit sans doute sa continuité… Livre de jeunesse s’il en est – porté vers l’avant. Arrivée à l’âge où l’on entre dans "la vie active", à peine esquissés les premiers pas sur la ligne droite, l’auteure se ressaisit. Elle ne se sent pas faite pour les voyages organisés. Elle sentait pousser d’autres appels en elle, sans les connaître encore elle leur restera fidèle.< Less
NOUVELLES NOTES POUR DES SAISONS INACHEVÉES - Entre l’intime et le monde By Josée Gereys
eBook (PDF): $11.37
Une expérience qui court sur cinq années. L’écriture éprouvée autrement : le temps se resserre, le regard se rapproche. Parentes du journal intime ces... More > nouvelles notes sont bien la suite de Survivance. Autobiographie ou autofiction ? Un travail de remontée vers la conscience. Le peintre poursuit la mise en mots de son expérience de vie, la palette s’enrichit de nuances nouvelles. Rêves nocturnes et rêve diurne se mêlent, le petit grain de lumière s’obstine au milieu des tremblements de l’ombre. Le monde des tableaux injustement regardé comme « à part » parce qu’il en émane une vibration originelle a bel et bien son ancrage dans ce monde-ci que, d’ailleurs, nul ne connaît. « Entre pensée froide et volonté aveugle les ressentis nous donnent les couleurs de la vie. Cette phrase peut servir de clé pour la lecture des notes qui suivent. C’est dans cette zone médiane que s’inscrit ce travail sur soi-même...< Less
NOTES POUR DES SAISONS INACHEVÉES - Survivance By Josée Gereys
eBook (PDF): $9.49
Elle peint et elle écrit. Il peint et tisse. Ce texte peut être lu comme un document sur la situation de l'artiste. Il est écrit avec la chair. Il peut être entendu comme la... More > musique d'une âme émerveillée ou comme un cri. Il s'agit des carnets d'une écrivaine "contrariée" comme on le dit de certains gauchers, à qui peindre fut donné comme une grâce. Il couvre de nombreuses années de pratique silencieuse. C'est en même temps une longue réflexion sur l'écriture en acte. Des années où quoi qu'on fasse rien ne bouge, sinon “à l'intérieur”. Des notes pour nommer, pour ne pas oublier, ne pas céder au vertige. Écriture de l'instant, à même la sensation. Écriture à la vie à la mort. Autoengendrement. Le texte chante la vie immobile au plus près du quotidien de deux êtres aux antennes complètement déployées. Les gestes du peindre se mêlent à la vie infime des lieux. Il exprime la douleur d'une incompréhension de base avec le milieu humain empâté dans sa grisaille...< Less
NOUVELLES NOTES POUR DES SAISONS INACHEVÉES - Entre l’intime et le monde By Josée Gereys
Paperback: $23.95
Prints in 3-5 business days
Une expérience qui court sur cinq années. L’écriture éprouvée autrement : le temps se resserre, le regard se rapproche. Parentes du journal intime ces... More > nouvelles notes sont bien la suite de Survivance. Autobiographie ou autofiction ? Un travail de remontée vers la conscience. Le peintre poursuit la mise en mots de son expérience de vie, la palette s’enrichit de nuances nouvelles. Rêves nocturnes et rêve diurne se mêlent, le petit grain de lumière s’obstine au milieu des tremblements de l’ombre. Le monde des tableaux injustement regardé comme « à part » parce qu’il en émane une vibration originelle a bel et bien son ancrage dans ce monde-ci que, d’ailleurs, nul ne connaît. « Entre pensée froide et volonté aveugle les ressentis nous donnent les couleurs de la vie. Cette phrase peut servir de clé pour la lecture des notes qui suivent. C’est dans cette zone médiane que s’inscrit ce travail sur soi-même...< Less
EN ÉTRANGÈRE JE SUIS VENUE ou Du cri est né le regard By Josée Gereys
Paperback: $18.60
Prints in 3-5 business days
L’auteure de Survivance nous livre ses premiers textes, témoins de sa manière d’écrire à l’heure où l’être se découvre et... More > s’ouvre à la vie et au monde. Qu’est la carte des routes par rapport aux paysages traversés ? Il en est de même de nos vies, on peut confondre surtout que certains voudraient écrire notre curriculum d’avance, tracer l’itinéraire à notre place… Déferlement des images. Le livre fonctionne comme un diaporama accompagné d’une musique née d’elle même, qui s’invente continuellement, se poursuit, se prolonge comme partie à sa propre rencontre et à laquelle il doit sans doute sa continuité… Livre de jeunesse s’il en est – porté vers l’avant. Arrivée à l’âge où l’on entre dans "la vie active", à peine esquissés les premiers pas sur la ligne droite, l’auteure se ressaisit. Elle ne se sent pas faite pour les voyages organisés. Elle sentait pousser d’autres appels en elle, sans les connaître encore elle leur restera fidèle.< Less
NOTES POUR DES SAISONS INACHEVÉES - Survivance By Josée Gereys
Paperback: $22.54
Prints in 3-5 business days
Elle peint et elle écrit. Il peint et tisse. Ce texte peut être lu comme un document sur la situation de l'artiste. Il est écrit avec la chair. Il peut être entendu comme la... More > musique d'une âme émerveillée ou comme un cri. Il s'agit des carnets d'une écrivaine "contrariée" comme on le dit de certains gauchers, à qui peindre fut donné comme une grâce. Il couvre de nombreuses années de pratique silencieuse. C'est en même temps une longue réflexion sur l'écriture en acte. Des années où quoi qu'on fasse rien ne bouge, sinon “à l'intérieur”. Des notes pour nommer, pour ne pas oublier, ne pas céder au vertige. Écriture de l'instant, à même la sensation. Écriture à la vie à la mort. Autoengendrement. Le texte chante la vie immobile au plus près du quotidien de deux êtres aux antennes complètement déployées. Les gestes du peindre se mêlent à la vie infime des lieux. Il exprime la douleur d'une incompréhension de base avec le milieu humain empâté dans sa grisaille...< Less